bonnet de nuit en coton

Sorel ne mourut qu’en 1674. Un passage d’une lettre de Gui Patin (25 novembre 1653) est venu détruire ce doute pour nous. Sa chevelure estoit la plus desagreable du monde, et c’est sans doute de luy qu’un peintre poëtique, pour ébaucher le portrait de sa teste, avoit dit: On y void de piquans cheveux, Devenus gras, forts et nerveux, Herisser sa teste pointuë, Qui tous meslez s’entraccordans, Font qu’un peigne en vain s’évertuë D’y mordre avec ses grosses dents. Ses yeux gros et bouffis avoient quelque chose de plus que d’estre à fleur de teste. Il est vray que celuy pour qui je viens maintenant icy contient une belle question de droit, et qui merite bien d’estre escoutée. Toute sa concupiscence n’avoit pour objet que le bien d’autruy, encore n’envyoit-elle, à proprement parler, que le litigieux, car elle eust joüy avec moins de plaisir de celuy qui luy auroit esté donné que de celuy qu’elle auroit conquis de vive force et à la pointe de la plume.

Je ne puis me tenir de raconter quelques traits de sa jeunesse, qui donnerent de belles esperances de ce qu’elle a esté depuis. Cette fille estoit seiche et maigre du soucy de sa mauvaise fortune, et pour seconde cause de son chagrin elle avoit la bonne fortune des autres; car tout son plaisir n’estoit qu’à troubler le repos d’autruy, et elle avoit moins de joye du bien qui luy arrivoit que du mal qu’elle faisoit. À cause de divers incidents qui le poussent à se rendre auprès de militaires blessés, le départ de Beni Abbès n’aura lieu que le 13 janvier 1904. Il n’y reviendra qu’un an plus tard, le 24 janvier 1905. Quelques jours après son retour, le 28 janvier, il recevra, à l’improviste, la visite du général Liautey accompagné de quelques officiers. Et aussitôt il le conduisit dans un lieu d’une incomparable beauté, où il vit le Maître de la vie qui le prit par la main et lui donna pour siège un chapeau bordé d’or.» «Gloire au plus brave, etc.» «Craignant de gâter le chapeau, l’Indien hésitait à s’asseoir; mais, «en ayant de nouveau reçu l’ordre, il obéit sans réplique. Quand elle estoit au maillot, au lieu qu’on donne aux autres enfans un hochet pour les amuser, elle prenoit plaisir à se joüer avec l’escritoire de son pere, et elle mettoit le bout de la casse sur ses gencives pour adoucir le mal des dents qui commençoient à luy percer.

Leur maistre les traittoit aussi delicatement que des enfans de bonne maison. Il a des choses importantes à te révéler. C’estoit le plus grand reformateur en pis qui ait jamais esté, et il corrigeoit toutes les choses bonnes pour les mettre mal. Il y en a qui ont cru que, comme on se met sur des balcons en saillie hors des fenestres pour decouvrir de plus loin, aussi la nature luy avoit mis des yeux en dehors, pour découvrir ce qui se faisoit de mal chez ses voisins. Paris, 1636, in-8. On s’en moquoit dans le monde, et surtout dans la société des auteurs, dont Furetière faisoit alors partie, avec Boileau, Racine, La Fontaine et Molière. Quand elle fut un peu plus grande, elle faisoit des poupées avec des sacs de vieux papiers, disant que la corde en estoit la lisiere, et l’etiquette la bavette ou le tablier. Les nopces estoient à peine achevées, que Collantine et Charroselles eurent un proces, qu’on peut dire en vérité estre fondé sur la pointe d’une aiguille; car le lendemain, en s’habillant, elle avoit mis sur sa toilette une aiguille de teste qui estoit d’or avec un petit rubis fin, dont elle se servoit pour accommoder ses cheveux.

Un bonnet en satin atténue ce phénomène, en protégeant vos cheveux des frisottis. Protégez les cheveux des pointes fourchues et protégez-les contre les frisottis. Contrairement au coton, il n’absorbe pas l’hydratation présente dans les cheveux. Il ne changea rien à sa première rédaction; il continua de déclarer qu’il n’avoit pas encore lu. Il avoit apris par coeur ces quatre vers, et les recitoit comme une oraison fort devote toutes les fois qu’il se mettoit à ce travail, de mesme qu’on fait lire la vie de sainte Marguerite pour faire delivrer une femme enceinte. La fente de sa bouche estoit copieuse, et ses dents fort aiguës: belles dispositions pour mordre. «qu’elle contient une fort agréable description des différends de divers auteurs du siècle, etc.». Il s’estoit advisé de se piquer de noblesse dés qu’il avoit eu le moyen d’atteller deux haridelles à une espece de carrosse tousjours poudreux et crotté. Il l’accompagnoit d’ordinaire d’un ris badin, dont je ne sçay point la cause, si ce n’est qu’il vouloit monstrer les dents à tout le monde. Charroselles ne vouloit point passer pour autheur, quoy ce fust la seule qualité qui le rendist recommandable, et qui l’eust fait connoistre dans le monde. Cependant il fouroit son nez par tout, et il n’y avoit gueres d’endroits dans Paris où il ne fust connu.

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur bonnet de nuit.